MENU

Bâtiment du futur : Projet de création d’une cellule test climatique à l’IUT d’Allier

L'IUT d'Allier ambitionne de se positionner comme un acteur fort de l'enseignement et la de recherche en thermique des bâtiments.
 

Pour le porteur du projet Pascal Henry BIWOLE : « Il s'agit de pouvoir tester en grandeur nature et dans des conditions météorologiques réelles, des murs faits en matériaux de nouvelle génération. »

Pourquoi créer un une cellule test climatique à l’IUT d’Allier ?

« L'IUT d'Allier ambitionne de se positionner comme un acteur fort de l'enseignement et la recherche en thermique des bâtiments. De fait, l’IUT abrite la seule équipe de chercheurs en thermique des bâtiments de l'Université Clermont Auvergne (UCA). Ces chercheurs ont la double appartenance IUT et Institut Pascal (Unité mixte de recherche de l'UCA). De nombreux investissements ont déjà été consentis à l'IUT: Construction du bâtiment passif A2Ex (4,3millions d’euros de rénovation de l'ancien bâtiment dont  730 000 euros d'équipement), achat d'une cellule bi-climatique pour la caractérisation thermophysique des matériaux (50 000 euros), recrutement d'enseignants chercheurs en thermique des bâtiments.

La nouvelle cellule climatique vient en complément de tous ces moyens: il s'agit de pouvoir tester en grandeur réelle et sous une météo réelle, des murs fait en matériaux de nouvelle génération (dont les matériaux biosourcés), pour l'efficacité énergétique du bâtiment.

En plus de parois innovantes, des systèmes innovants en phase de recherche et développement pourront être installés et testés (petit éolien, stockage d'énergies, solaire, etc.). »

En quoi consiste cette cellule ?

Cette cellule sera un bâtiment d'un seul niveau, orienté Sud, et sera constituée de quatre pièces d’une surface de 9m² chacune, parmi lesquelles il y aura deux pièces dites "test", une pièce dite "de référence" et une pièce dite "d'acquisition".  Les pièces tests et de référence auront des parois amovibles sur leurs faces Sud et Nord. Le but est pouvoir comparer l'impact énergétique d'une paroi innovante placée en façade Sud ou Nord d'une pièce test,  avec un matériau plus classique placé en façade de la pièce de référence. La salle d'acquisition sera équipée d'un ordinateur qui contrôlera le réseau de capteurs (température et humidité des matériaux et de l'air, luminosité, etc.), dont sera bardé le bâtiment. Cette salle pourra également accueillir des binômes d'étudiants du département Génie Thermique et Énergie de l'IUT pour des travaux pratiques ».
 
 
En quoi ce projet peut-il répondre aux besoins des entreprises à l’échelle locale et régionale ?

« Dans les départements de l'Allier, du Puy de Dôme, du Cantal et de la Haute Loire, il y a de nombreuses activités du secteur privé et des collectivités locales autour des nouveaux matériaux pour le bâtiment, de l’écoconstruction et de l'éco-rénovation.
On peut citer le projet salon Ecomatériaux/Ecoconstruction des 20/21/22 Avril 2018 à Cusset, les projets de réhabilitation tels que l'Ecocentre de Varennes sur Allier, la rénovation du Château St-Jean et du Château  de Domérat, le projet d'éco-site et centre de formation ThotHestia, ou encore l'association "Construction Biosourcée du Pays d'Auvergne".

La cellule de thermique de l'IUT sera un centre de test idéal pour évaluer la performance énergétique mais aussi l'esthétique des matériaux mis en œuvre dans le cadre de tels projets de construction. Cette cellule accompagnera aussi l'innovation des entreprises produisant de tels matériaux. Au niveau régional, la cellule viendra en complément des cellules climatiques existant déjà au Centre d'Energétique et de Thermique de Lyon (cellule construite dans un hall d'essai et donc non soumise à la météo réelle) et celles du Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies alternatives (CEA) à Chambéry qui sont des maisons expérimentales sur deux niveaux et dont les parois ne sont pas amovibles. »
 
Quels sont les principaux enjeux à venir?

« Il y en plusieurs :
- le bâtiment à énergie positive en incluant dans le calcul l'analyse du cycle de vie des matériaux (énergie grise). D'où l'intérêt d'avoir recours à des matériaux biosourcés
- les apports du numérique et des capteurs dans le bâtiment dit intelligent (thématique industrielle du "bâtiment du futur")
- La performance énergétique à l'échelle du quartier et de la ville
- Les défis liés aux usages, tels que le maintien à domicile des personnes âgées
 
La cellule n'ambitionne pas de couvrir tous ces aspects mais certaines solutions, de maintien à domicile par exemple, pourraient y être testées. »
 
Télécharger le dossier de présentation du projet
 
Contact :
Pascal Henry BIWOLE
Professeur des Universités, Université Clermont Auvergne
pascal.biwole@uca.fr
06 25 55 82 52
 
IUT Allier, 7 Avenue Aristide Briand, 03100 Montluçon
Tel : 04 70 02 20 25
 
Institut Pascal UMR UCA/CNRS/SIGMA 6602
Campus Universitaire des Cézeaux,
4 Avenue Blaise Pascal, 63178 Aubière
Tel: 04 73 40 72 50
 
 
Propos recueillis par : Valentine LABORIE, Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises - Antenne de l’Allier
 
 

Bâtiments
Bâtiments
disponibles
Contenu  Bloc Home Page 2 - Contenu  Bloc Home Page 2 - Contenu  Bloc Home Page 2 - Contenu  [+]
Parcs & zones d'activités
Parcs & zones d'activités
dans l'Allier
[+]
L'amour du territoire
L'amour du territoire
la passion de développement
Emploi et accueil
Emploi et accueil
de salariés
Les publications
Les publications
du CEEA
Presse
Presse
actualités
Plan du site | Mentions légales | itnt.fr